Horaires de la formation : 19h30 à 22h30
FAF : Cannabis récréatif : quand et comment intervenir ?
Action organisée à CROLLES le 04/06/2019

Organisateur :
Lionel VANDEVENNE

Spécialités concernées :
  • Toutes spécialités

Cannabis récréatif : quand et comment intervenir ?

Le cannabis, plante connue pour ses effets psychoactifs ou « récréatifs », est en France le produit illicite le plus consommé. Contrairement à d'autres substances illicites, le cannabis n'est pas à l'origine de surdoses mortelles. Ses consommateurs peuvent néanmoins rencontrer un certain nombre de problèmes : accidents de la route (175 à 190 décès annuels) et troubles liés à l'usage chronique de cannabis et/ou à la polyconsommation tabac et cannabis.
18 % des jeunes de 17 ans ayant consommé du cannabis au cours de l'année présenteraient un risque élevé d'usage problématique, voire de dépendance selon le test de dépistage CAST. Chez ces jeunes, la consommation chronique peut conduire au syndrome "amotivationnel" et au déclin des capacités d'apprentissage.
Il existe également des présomptions sur l'implication du cannabis dans les cancers pulmonaires et des voies aérodigestives supérieures, et certaines pathologies vasculaires en lien avec la combustion à la fois du cannabis et du tabac.

Quand et comment agir lorsque la consommation de cannabis devient problématique ?
Des messages et conseils objectifs, individualisés et adaptés à la situation des personnes (parcours, période de la vie, etc.) apparaissent comme indispensables afin de mieux réduire les risques et éventuellement envisager l'arrêt. Les outils utiles dans cette prise en charge ont été validés par l'HAS en 2013 : ils permettent de repérer les usagers à risque et d'aider le patient grâce à l'intervention brève.


Objectifs de la formation :
  • Lister les éléments permettant de repérer les consommations problématiques de cannabis
  • Mettre en oeuvre une intervention brève lors d'une consultation où l'on a identifié une consommation problématique

Cette formation est financée par le FAF-PM et ne donne donc pas lieu à une indemnisation.
Nous rappelons que fmc-ActioN ne demande pas de frais d'adhésion et que la restauration est prise en charge.

 

  • Aucune autre session de cette action n'est prévue actuellement
Haute Autorité de santé Fonds d'Assurance Formation de la Profession Médicale