L’actualité médicale de la semaine du 5 au 9 décembre

Actualités | Publié le 12/12/2022 | Modifié le 05/01/2023

Des soucis d'approvisionnement de doliprane pour enfant, les infections au streptocoque A en hausse... Fmc-ActioN a récapitulé pour vous les actualités médicales de la semaine du 5 au 9 décembre dernier.

Doliprane pour enfant : des soucis d’approvisionnement

Depuis quelques semaines, le Doliprane pour enfant connait une pénurie dans certaines pharmacies. Pour Pierre-Olivier Variot, pharmacien et président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, il y a : « une tension d’approvisionnement qui aujourd’hui se transforme en pénurie, essentiellement sur les formes pédiatriques du Doliprane et du paracétamol ». Pourtant, depuis cet été, la vente de boîtes sans ordonnance est limitée à 2 par personne.

Covid : le cap des 100 000 cas a été franchi

Le 6 décembre, la barre des 100.000 cas covid a été franchie. Martin Blachier, épidémiologiste et médecin de santé publique a rappelé : «Contrairement aux dernières vagues, il n'y a pas l'été pour freiner la progression du virus». Le gouvernement compte sur la responsabilité de chacun.e et encourage toujours la population à porter un masque dans les transports en commun.

Les infections au streptocoque A en hausse

Après le Royaume-Uni, c’est au tour de la France de s’inquiéter de la hausse inhabituelle des infections au streptocoques A. Notamment à l’origine de la scarlatine, les streptocoques A touchent principalement les enfants entre 3 et 8 ans. La Direction générale de la santé (DGS) indique que « plusieurs cas pédiatriques d’infections invasives à streptocoque du groupe A, en nombre plus important qu’habituellement, ont été signalés dans différentes régions, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, au cours des 15 derniers jours ».

Infections urinaires : bientôt une alternative aux antibiotiques ?

C’est une avancée pour les infections urinaires : récemment, des chercheurs.euses ont mis au point un vaccin qui permettrait aux personnes de soigner l’infection sans causer d’effets secondaires intestinaux. En effet, la prise d’antibiotiques provoque souvent un dérèglement important de la flore intestinale. Ce vaccin se présente sous forme de comprimé à laisser fondre sous la langue. Pour le moment, ce vaccin n’a été testé que sur les animaux.