L’actualité médicale de la semaine du 12 au 16 décembre

Actualités | Publié le 19/12/2022 | Modifié le 05/01/2023

Les antibiotiques prescrits à l’unité, augmentation en prévision pour les sages-femmes libérales... Fmc-ActioN a récapitulé pour vous les actualités médicales de la semaine du 12 au 16 décembre dernier.

Les antibiotiques prescrits à l’unité

Depuis plusieurs semaines maintenant, les pharmacies sont en manque d’amoxicilline. Pour pallier cette pénurie, la Direction générale de la Santé demande aux médecins de prescrire ces antibiotiques à l’unité seulement. « Les difficultés d’approvisionnements en amoxicilline, seule ou en association à l’acide clavulanique, persistent. Dans ce contexte, il est rappelé que la prescription, comme l’utilisation, à bon escient des antibiotiques sont essentielles », a affirmé la Direction générale de la Santé lundi 12 décembre.

L’épidémie de bronchiolite diminue, la grippe prend de l’avance

Après de longues semaines d’épidémie de bronchiolite, celle-ci connait enfin un ralentissement. Les autorités sanitaires affirment que la diminution des hospitalisations signe “le passage très probable du pic de l’épidémie”. Cependant, la grippe gagne du terrain : le nombre de passages aux urgences pour la grippe a augmenté de 93% en une semaine. Le gouvernement rappelle l’urgence de se faire vacciner, notamment à l’approche des fêtes.

Augmentation en prévision pour les sages-femmes libérales

Après plusieurs mois de négociation, l’assurance Maladie a annoncé le mercredi 14 décembre qu’un budget de 23 millions d’euros allait être déployé pour rémunérer davantage les sages-femmes libérales et intervenantes en maison de naissance. Ainsi, les sages-femmes désignées comme étant référente par des patientes percevront une rémunération de 45 euros par suivi de grossesse.

Le tabagisme en hausse et principalement chez les femmes

Depuis 2010, Santé publique France enregistre une baisse du tabagisme : cette baisse a été ralentie depuis la crise du covid-19, particulièrement chez les femmes. En effet, elles ont été plus nombreuses que les hommes à perdre leur travail. La cigarette aurait donc contribuer à la gestion du stress important durant cette épidémie. Pour 2023, le prix d’un paquet de 20 cigarettes devrait augmenter de 10 centimes.

Covid : troisième cause de décès en France en 2020

En 2020, près de 70.000 francais.es sont décédé.es du covid-19. C’est la troisième cause de décès, après les tumeurs et les maladies cardiovasculaires. Cela représente la moitié des décès chez les personnes de plus de 85 ans.