ActioN non-présentielle

DPC : Diabète de type 2 : Optimiser le suivi des patients/DPC en ligne/ Session du 11/10 au 31/12

Référence de l'action : 11232100020 Session n°3
Cette action de DPC comporte 7 heures non présentielles.

Organisateur : Docteur Fabien BESANCON

L'expert qui interviendra lors de cette formation est le Dr Gilles LE PAPE, Médecin généraliste.



Cette action ne comporte aucune réunion physique.
Les différents recueils d'audit sont réalisables au cabinet médical. Vous pourrez prendre connaissance de la documentation et des référentiels au moment où vous le déciderez, l'analyse des modifications de pratiques est individuelle, en comparatif avec les résultats du groupe.
Le remplissage de questionnaires vous sera proposé sous forme électronique (via Internet).

Contenu de la formation :



Entre 2000 et 2009, la prévalence du diabète traité en France a augmenté de 2% à 4,4% de la population générale. Le nombre de diabétiques traités est passé de 1,6 à 2,9 millions. Cette évolution s'inscrit dans le phénomène « épidémique » mondial qui caractérise cette affection. Il est lié au vieillissement de la population, à l'augmentation de la prévalence de l'obésité et à la sédentarité.

L'impact du diabète sur la mortalité générale est important. Toutes causes confondues et à âge égal, le ratio de mortalité lié au diabète est de 1,45 chez les hommes comme chez les femmes.

Les complications macrovasculaires (athérosclérose) sont fréquentes. En 2006, 12 600 diabétiques ont été hospitalisés pour infarctus du myocarde (IDM). Un homme diabétique a 2,9 fois plus de risque d'être hospitalisé pour IDM qu'un homme non diabétique.

Les complications microvasculaires, plus spécifiques du diabète, touchent directement la rétine, le nerf périphérique et le rein.

Les conséquences possibles du diabète sont :

  • une cécité : il s'agit de la première cause de cécité avant 65 ans dans les pays industrialisés
  • une amputation d'orteil, de pied ou de jambe : 9000 personnes ont été amputées totalement ou en partie d'un membre inférieur en France en 2006
  • une insuffisance rénale chronique terminale : chaque année, en France, près de 3000 personnes diabétiques débutent une dialyse ou sont greffées d'un rein

Les recommandations sur la prise en charge du diabète de type 2, françaises ou étrangères préconisent la surveillance de l'équilibre glycémique par :

  • un dosage systématique tous les 3 mois de l'HbA1c
  • le dépistage de la rétinopathie diabétique tous les ans
  • la prescription d'une statine pour les patients diabétiques à haut risque cardiovasculaire
  • la prescription d'aspirine à faible dose en prévention primaire chez le malade diabétique à haut risque cardiovasculaire en association avec un traitement hypolipémiant
  • le maintien d'un pression artérielle inférieure à 130/80.

Cette formation médicale permettra d'améliorer la prise en charge et le suivi du diabétique, par la normalisation glycémique, le dépistage précoce des complications et sur la correction et la prévention des cofacteurs de risque.


Objectifs de la formation :
  • Intégrer les recommandations de bonnes pratiques pour assurer la normalisation de l'équilibre glycémique
  • Dépister précocement les complications
  • Prévenir les cofacteurs de risque
Spécialités concernées :
  • Médecine générale

Phase(s) de cette action :

Phase 1 :
Non présentielle : analyse de pratique (2h)

Phase 2 :
Non présentielle : analyse de pratique (1h)

Phase 3 :
Non présentielle : forum d'échanges en ligne (3h)

Phase 4 :
Non présentielle : forum d'échanges en ligne (1h)


Selon la réglementation de l'Agence du DPC, une attestation sur l'honneur de suivi d’activités non-connectées sera demandée à l'issue du programme aux participants, pour toute participation à des séquences suivies à distance.
Suivi de la formation :
Un référent handicap est disponible si besoin. Pour être mis en relation, veuillez nous le signaler par téléphone au 03.88.37.25.25 ou par mail à contact@fmcaction.org.
Les actions comportant de la formation continue sont évaluées par un questionnaire d’évaluation des connaissances et celles avec de l’EPP par des outils d’évaluation de pratiques tels que des grilles d’audit, des registres de pratiques etc.
Un questionnaire de satisfaction est à compléter à l’issue de toute session suivie.

Une attestation de participation est délivrée à l'issue de la formation.
Modalités de prise en charge et d’indemnisation :

Les modalités de prise en charge et d’indemnisation sont gérées par l’Agence nationale du DPC
Les professionnels de santé ayant un compte www.mondpc.fr et éligibles à une prise en charge peuvent être indemnisés 21 heures maximum par année civile.

L’indemnisation pour les médecins peut aller jusqu'à 315 € (montant fixé par heure, selon le type d’action) pour cette session.

C'est aux professionnels de santé d'adresser via leur accès la demande d'inscription pour la prise en charge financière aux Organismes de DPC. La date limite de demande de prise en charge à cette formation est le dimanche 10/10/2021 au soir.

La prise en charge peut s'effectuer hors Agence du DPC, par l'employeur notamment. Le coût pédagogique global est de 665€ TCC.

Nous rappelons que fmc-ActioN ne demande pas de frais d'adhésion.

Haute Autorité de santé Fonds d'Assurance Formation de la Profession Médicale