ActioN non-présentielle
DPC : Anticoagulants oraux : anciens, nouveaux ?/DPC en ligne/ Session ouverte à partir du 1er avril
Secrétaire en charge du suivi de cette action : Sandrine

Organisateur :
Eric MARCHESSEAU


Cette action ne comporte aucune réunion physique.
Les différents recueils d'audit sont réalisables au cabinet médical. Vous pourrez prendre connaissance de la documentation et des référentiels au moment où vous le déciderez, l'analyse des modifications de pratiques est individuelle, en comparatif avec les résultats du groupe.
Le remplissage de questionnaires vous sera proposé sous forme électronique (via Internet) ou sous forme papier à nous adresser par fax ou courrier.

Spécialités concernées :
  • Médecine générale
  • Anatomo-cyto-pathologiques
  • Anesthésiologie - Réanimation chirurgicale
  • Chirurgie de la face et du cou
  • Chirurgie générale
  • ... Afficher la suite

Anticoagulants oraux : anciens, nouveaux ? (DPC en ligne)

Les accidents hémorragiques dus aux traitements par antivitamines K (AVK) sont au premier plan des accidents iatrogéniques. Cette iatrogénie induit 17000 hospitalisations chaque année. En 2008, sont apparus de nouveaux anti-coagulants oraux (NACO) dont le principal avantage était de ne pas nécessiter pas de surveillance biologique de l'activité anticoagulante (INR). Leurs deux inconvénients majeurs : il n'y a pas de marqueur biologique de leur activité, ils n'ont pas d'antidote. Le constat de leur utilisation parfois inappropriée et du risque hémorragique accru induit par leur usage ont mené à un ralentissement de leur prescription.
Maîtrise des interactions médicamenteuses, rigueur dans l'organisation de la surveillance biologique, éducation thérapeutique indispensable sont les éléments d'un traitement par ACO bien conduit.


Objectifs de la formation :
  • Repérer dans les dossiers des patients les éléments permettant une surveillance optimale d'un traitement par ACO
  • Comparer sa pratique aux recommandations récentes
    Repérer les difficultés rencontrées pour l'application des recommandations
  • Eduquer le patient à la prise en charge de son traitement
    Identifier les pistes d'amélioration de sa pratique

Les différentes phases de cette action :

phase 1

Renseigner un questionnaire concernant l'aspect "médical" de la prescription d'ACO chez 6 patients

phase 2

Prendre connaissance des documents et référentiels (un envoi par semaine)
Participer à un forum de discussion en ligne

phase 3

Renseigner un questionnaire concernant l'aspect "Education du patient" bénéficiant de la prescription d'ACO
Elaborer des pistes d'amélioration de sa pratique



Modalités de prise en charge et d’indemnisation :

Les modalités de prise en charge et d’indemnisation sont gérées par l’Agence nationale du DPC : www.agencedpc.fr
En 2019, les médecins ayant un compte www.mondpc.fr et éligibles à une prise en charge peuvent être indemnisés 21 heures au total par année civile.


Cette action de DPC comporte 0 heure présentielle + 7 heures non présentielles

L’indemnisation pour ce programme peut être au maximum de 315 € (montant fixé par heure, selon le type d’action).
La part allouée au médecin lui est communiquée lorsque celui-ci accepte la demande de financement. fmc-ActioN n’a pas accès à cette information.

Haute Autorité de santé Fonds d'Assurance Formation de la Profession Médicale